Barles-St-Clement Barles

deux jolis hameaux :

    * Saint
Clément et sa chapelle restaurée ,
    * et , Le Forest ( chapelle disparue ) avec sa belle fontaine  ,  et souvenir du prieuré Saint-André

Sous-Menu sur   Barles , paroisse , et   chapelle   Saint-Pierre , au cimetière

Retour aux   Basses-Alpes

Certaines photos peuvent être agrandies , cliquez dessus


... Hameau de Saint Clément
Chapelle du même nom , du XIII ° , restaurée en 1972


D.thiery précise :

Le prieuré Saint-Clément
" ... Il est signalé en 1351 et décrit par l’évêque en 1683 comme possédé par messire François Geofroi de la Tour Carrée en Dauphiné qui est abattu, le revenu duquel consiste en deux charges de blé, ne faisant aucun service. Il subsiste aujourd’hui sous forme d’un hameau appelé St Clément avec une croix. La carte de Cassini y place une église. Celle-ci a été restaurée en 1972...".








... intérieur simple mais chaleureux









... Au sud du hameau du Forest ,  chapelle disparue, .. Sainte-Anne


Photos prises par JP Pinatel le 7 août 1983, avant la destruction, ...

Ce dernier précise :
" ... Pour Le Forest de Barles, la chapelle était dans le hameau, au bord de la route. J’y était repassé quelques années plus tard, il n’y avait plus rien, elle avait été rasée. J’avais noté : « Dans le village, petite église, voutée, la toiture est effondrée, sol carreaux de terre cuite. Au dessus de la porte une pierre brute porte une inscription gravée grossièrement. » ...".

Le dernier cliché trouvé sur le net date de 1995










Le prieuré Saint-André et son cimetière , à l'est du quartier du Forest

D.thiery précise :

" ... C’est le premier prieuré rural cité par l’évêque : "une chapelle sous le titre de saint André à présan possédé par messire Joseph fermier bénéficiaire de nostre église cathédrale ou il y a une chapelle entièrement ruinée à l’entour de laquelle il y a un cimetière profané et où tous les ans le jour de la pentecoste on y va en procession, le revenu duquel consiste en deux charges blé, une panal lentille."

Cette chapelle est celle qui est signalée en 1351 avec le rector de sancti Andree de Barulis. Là aussi, quoique la chapelle soit entièrement ruinée et le cimetière profané, les habitants s’y rendent en procession le jour de la Pentecôte. Le cadastre napoléonien de 1825 cite un quartier Saint-André dans la section E du Forest. Les cartes IGN modernes livrent près du Forest le lieu-dit Le Prieuré, à 600 mètres au SSO du village de Barles, sur la rive droite du Bès. C’est là qu’il faut placer le prieuré de Saint-André...".

Chapelle disparue

Photos prises par JP Pinatel, années 90





TOP