Chaudol
Chaudol
Retour au : Menu Principal

Selon D.Thiery :

" ... Au XIe siècle, Chaudol fait partie du prieuré de Saint-Victor qui regroupe les églises de Chaudol, de La Javie et du Clucheret (commune de Beaujeu). Le siège du prieuré est à La Javie. C’est tout ce qui subsiste de l’immense domaine de l’Ager Caladius des VIIIe et IX°.
Le prieuré, cella de Caudol ou Caldol, est cité en 1079 en même temps que celui du Clucheret (CSV II, n° 843, p. 218). Mais on ne connaît pas sa titulature avant 1484 sous l’appelation locus de Chaudolo sive Sancta Columba (Isnard p. 142).
C’est sous ce titre de Sainte-Colombe que Chaudol est cité par la suite lors des affouagements de 1698 et de 1728 accompagné de La Javie. Le curé de La Javie est secondé par un vicaire qui dessert Chaudol et Le Clucheret et Achard ajoute : le Prieuré est conféré par le Chapitre noble de S. Victor de Marseille et le Prieur nomme à la Cure.

Il précise que le dernier jour de l’année, dédié à Sainte-Colombe est consacré à la fête du hameau de Chaudol. Lors de la visite de l’évêque en 1683, Sainte-Colombe a toujours le titre d’église, mais au XIXe siècle, elle est réduite à une simple chapelle rurale (visites de 1871 et de 1890). En bon état encore aujourd’hui, elle est jointe au cimetière de la communauté...".


Un aperçu de la   chapelle  et  et en avril 2009   visite