Jurson-Georges Chapelle Saint Georges , à Saint Jurson

Chapelle Saint Georges , XI ° ou XII °, sur la commune de Saint Jurson .
En ruines , .... et introuvable .... trois expéditions ont été nécessaires .

Eglise réputée en ruine en 1880 , remplacée dès 1810 par une église "Saint Georges" au village de Saint Jurson .  Rare trace de cette chapelle dans les livres .... sauf les notes ci-dessous de D . Thiery .

" ... Le prieuré Saint-Georges de Sargan occupe un emplacement désertique, isolé, loin de toute habitation. Quand il apparaît en 1171, il existe déjà et ne fait pas partie d’un castrum ; c’est seulement un prieuré, mais dont l’église dessert les habitants. Cette position permet de le classer parmi les premières paroisses créées au XIe siècle, bien souvent par des moines, ici ceux de Lérins...".



Un expert écrit pour nous préciser :

                 " ...... Saint-Jurson tire directement son nom de saint Georges, comme la commune de Saint-Jurs dans le canton de Moustiers.
                 Il apparaît à la fin du XIIe siècle, en 1171, dans une bulle du pape Alexandre III invitant l’évêque de Digne à réprimer les vexations dirigées par Guy de Gaubert contre les habitants de Saint-Georges. Une autre bulle du pape Honorius III datée du 4 janvier 1225 réitère cette recommandation. Ces deux bulles sont reproduites dans le tome 2 du cartulaire de Lérins. En 1259, nous avons la confirmation de cette appartenance à Lérins, par le pape Alexandre IV, in diocesi Diniensi, castrum Sancti Georgii et ecclesiam ejusdem castri, cum omnibus pertinentiis suis.
                 C’est le seul prieuré appartenant à cette abbaye qui est situé dans le diocèse de Digne d’alors . L’église est d’ailleurs tenue par un prieur comme l’atteste les Pouillés de Digne en 1351 et 1376, prior Sancti Georgii. C’est lors de l’enquête de 1252 que nous apprenons que le castrum de Saint-Georges est dit
de Sargan, castrum de San Jurs de Sarganio.
                 Le seigneur en est Guillaume le Gros de Galbert, seigneur de Galbert, Saint-Jurson, Moriez et Méailles, de la même famille que celui rencontré en 1171 et 1225 . Le prieuré de Saint-Jurson est uni en 1407 à celui de Clumanc dans le diocèse de Senez.

                 L’église paroissiale est bien entendu sous la titulature de saint Georges. Lors de sa visite pastorale en 1683 Mgr Le Tellier reconnaît que le prieuré de Saint-Jurson est desservi par un prêtre du diocèse de Riez et que son église est dédiée à Saint-George de Sergon . L’abbé Féraud (p. 105) rappelle qu’elle était anciennement un prieuré-cure desservi par un curé, dont les moines de l’abbaye de Lérins, étaient les collateurs. L’église n’était pas située dans le hameau de Saint-Jurson, mais à 1250 m au NE.
                 La carte IGN signale St Georges chapelle ruinée et la carte de Cassini, au même endroit une chapelle en état dite St Georges.
                 L’enquête sur les lieux de culte de 1899 nous délivre la dernière information : dans la petite commune de St Jurson une vieille église aujourd’hui en ruine a été remplacée par une chapelle autorisée par le seul usage depuis 1810 .... "


Daniel THIERY


Sous-Menu sur :  Le Chaffaut-Saint-Jurson
le village de : Saint Jurson
Retour au : menu principal

la lavande a été malheureusement arrachée en 2012



Certaines photos peuvent être agrandies , cliquez dessus


Accès peu engageant , une flèche ??






On la devine de loin dans les bois






Enfin on y arrive










Façade superbe
la statue de Saint Georges devait trôner dans la niche ...







Les pierres du linteau ont été mises de côté pour une restauration future ?
De vieilles inscriptions , le temps ...








L'abside va-t-elle s'écrouler ?
Traces des supports de la voûte








On s'en éloigne avec regret ....
On reviendra la voir , promis ..
















... balade en novembre 2012 ,
des promeneurs reconstituent le linteau , ont fait un petit autel et posé une croix ,
laissent des petits cailloux ( fenestron gauche ) pour marquer leur passage ,
la chapelle vit !!





TOP