La-Melle La Melle


Sur la commune de Blieux , au-dessus de Barrême , la chapelle de La Melle , hameau détruit par les allemands pendant la 2° guerre mondiale . Centre de Résistance .

Chapelle de la fin du XVIII ° , Notre Dame de la Visitation , qui a remplacé la chapelle dédiée à Sainte Elisabeth du Portugal , édifice abandonné dans la montagne au cours du XIX ° .

La statue en bois doré de Sainte Elisabeth qui trônait au-dessus de l'autel a été volée ; ainsi que le tableau de retable représentant "la Visitation" , ......

NB. : " ... la fête de la Visitation de Notre-Dame à sa cousine Elisabeth plonge ses racines dans le récit évangélique de saint Luc .... Ce mystère de la Visitation est celui de Marie, portant l’Enfant dans son sein, qui vient auprès d’Elisabeth pour lui apporter son aide charitable et donner au monde en médiatrice la Grâce dont elle est toute remplie ..." ( confusion de la cousine Elisabeth avec celle qui fut reine du Portugal , mais est-ce grave ? )


Daniel Thiéry précise : " .... La visite épiscopale de 1703 nous décrit :

" ... la chapelle rurale de Ste Elisabeth au quartier de la Mesle située fort loin des dernières maisons sur le haut du mont où l’on nous a dit qu’on célébroit la messe une fois l’année le jour de la Visitation.
L’édifice est en assez bon état, mais trop peu deffendu contre les eaux vers la porte où il y a de grands barreaux de bois pour donner du jour …... un tableau de la Visitation ...... "

Pour Achard, cette chapelle est une succursale de la paroisse de Blieux et un second prêtre fait sa résidence à la Mêle.  Pour Féraud c’est une paroisse à part entière, statut que l’on retrouve lors des visites pastorales du XIX °.

En 1857, elle a besoin d’être réparée, puis en 1860 et 1870, elle est interdite.   Il semble qu’elle ait été réparée, car elle est de nouveau citée en 1884 et 1899 où on dit une messe une fois par an le 2 juillet.

Aujourd’hui, elle apparaît en ruine sur les cartes modernes. Une chapelle l’a remplacée, cette fois près du hameau ruiné de Melle, à 1147 mètres d’altitude.

* La situation de l'ancienne chapelle est curieuse: Au lieu de se trouver près des habitations, elle est perchée sur le haut du mont comme le constate Mgr Soanen . A 1400 mètres d’altitude, aujourd’hui ruinée ....

* Autre énigme, le diocèse de Digne, Wikipedia et Quid sur Internet, attribuent la titulature de la chapelle à sainte Elisabeth du Portugal.  Or, les anciennes citations donnent seulement sainte Elisabeth dont on célèbre la fête le 2 juillet, le jour de la Visitation

Le tableau vu par Soanen est celui de la Visitation : Elisabeth est toujours associée à la fête de la Visitation. Il semblerait qu’au cours du XX °, le rapprochement, évident auparavant, se soit distendu, qu’on ait oublié la Visitation et adopté une sainte Elisabeth du Portugal dont on ne voit pas ce qu’elle pouvait protéger dans ce pays de haute montagne de Provence..... "
Note sur Elisabeth du Portugal : .... ou Isabelle d'Aragon.

Fille du roi Pierre d'Aragon, elle épousa à douze ans le roi Denys du Portugal qui régna trente-six ans, laissant le souvenir d'un bon souverain et d'un trouvère talentueux et célèbre.
Trouvant sa consolation dans l'amour divin, sainte Elisabeth ne tint jamais rigueur à son mari d'avoir des maîtresses. Elle éleva leurs enfants comme si c'était les siens. Elle resta une épouse discrète et attentive et fut une reine excellente, ne sortant de l'ombre que lorsque son mari le désirait. Elle s'efforçait de le faire aimer de ses sujets.
Par deux fois, elle le réconcilia avec son fils Alphonse qui avait pris les armes contre son père.

Dès que Denys fut mort, elle entra chez les clarisses de Coïmbra, au centre du Portugal.

Elle fut admirable pour apaiser les discordes entre les rois et pour sa charité envers les pauvres. Après la mort de son mari, le roi Denis, elle revêtit l’habit de sainte Claire et vécut à Coïmbre auprès du couvent des Tertiaires franciscaines qu’elle avait fait construire.

" Seigneur, source de paix, ami de la charité, tu as donné à sainte Elisabeth de Portugal une grâce merveilleuse pour réconcilier les hommes désunis.
Accorde-nous, par son intercession, de travailler au service de la paix et de pouvoir être appelés fils de Dieu."




Pages sur : Blieux et  Barrême


Retour au : menu principal


Certaines photos peuvent être agrandies , cliquez dessus


... bel oratoire au village de Blieux


                

panorama du plateau de "Font Fraîche", vue au loin sur Saint Lions , par Barrême.



... arrivée au hameau , fontaine , oratoire , village en ruines , ...






... aperçu sur les falaises de la Sapée , au pied desquelles était l'ancienne chapelle Ste Elisabeth , ...
... vue sur la montagne de Vibres , ...






... la chapelle à 1204 m d'altitude ,
1 H 30 de voiture par une route peu carrossable ( 12 kms ) et 1/2 H à pied , ....  ça se mérite !!!

dessin de JC Barbier





la cure est attenante , devenue refuge , ..







le clocher , et la cloche ( photo prise le 8 août 1962 !! avant le vol )



... cure et cimetière aux côtés








... haut lieu de la Résistance






les fonts baptismaux en pierre



... nef unique , chevet plat aveugle








détails du choeur ,
Le Sacré Coeur , Saint Joseph ,







... de beaux restes de fresques murales , malheureusement en danger !!!

motifs divers : fleurs , la colombe , le pélican , armoiries , ...
( certains motifs floraux se retrouvent à Beaujeu , et à Creisset )










... extraits du chemin de croix , ....






TOP