Sain-Jean-Desert Saint-Jean-du-Désert

chapelle du XVII ° , à cheval sur les communes de
Rouaine et d'Entrevaux .

Deux heures de marche , mais site magnifique , ...



Entrevaux  et    Rouaine
Retour au   menu principal

Certaines photos peuvent être agrandies , cliquez dessus


D.Thiery nous précise :

C’est le lieu d’un des pèlerinages le plus important du département. C’est peut-être également l’un des plus anciens. Ecoutons H. Bouche qui en parle par deux fois :

° En ce Diocèse il y a une dévotion fort célèbre, où afflue une tres-grande quantité de peuple de toutes parts, à une Chapelle aux champs sous le titre de S. Jean des Prés, à une lieuë de l’Eglise Cathédrale. Au jour de la veille de Saint Jean Baptiste les Prêtres de cette Eglise y viennent en procession portant la chasse de S. Jean, où il y a une de ses dents : et après avoir chanté les Vespres en cette Chapelle, qui est sur une éminence, ils descendent en bas à un prez, pour y bénir une petite source d’eau, qui, en vertu de cette bénédiction, guérit de beaucoup d’infirmités, et sur tout des écroüelles. Le petit peuple fait de grands contes des merveilles de cette fontaine ; mais outre la bénédiction de l’Eglise, qui imprime à cette eau une vertu surnaturelle, il ne s’y rencontre rien qui ne soit naturel. Je m’y suis porté expressement le iour de la veille de cette Feste, l’an 1655 pour voir et considérer tout ce qui s’y fait. Mais ie n’y ay rien veu d’extraordinaire, et qui ne soit chose naturelle .
° Dans son chapitre consacré aux fontaines, il ajoute : une autre (fontaine) au terroir de Glandeves ou d’Entrevaux, vulgairement dite S. Jean des Prez, laquelle après la bénédiction de l’Eglise, faite sur ses eaux au iour de la veille de S. Jean Baptiste, coule durant tout l’Octave de la feste du même saint, et guérit de beaucoup de sorte d’infirmités, et particulièrement des fievres, des écrouelles et de la gale.

Bouche cite deux auteurs qui, avant lui, parlent de cette eau miraculeuse, un certain Gervais en 1200 et Pierre Marin, évêque de Glandèves de 1447 à 1458.
Sur le premier le mystère demeure.
Pour l’autre, un des sermons de l’évêque est retrancrit en partie par Fauris de Saint-Vincens, dans un manuscrit conservé à la bibliothèque Méjanes.
En voici la reproduction fournie par le PR 197 :
" ... une fontaine située au désert du diocèse de Glandèves, près de la ville d’Entrevaux, que l’on apelle la fontaine de Saint-Jean. Il dit que la veille de Saint-Jean, cette fontaine, après avoir été bénie par les prêtres, commence à couler, et donne de l’eau pendant les huit jours de l’octave. Il ajoute qu’on attribue à cette eau des effets miraculeux pour la guérison de plusieurs maladies. Il évoque les miracles qui attirent chaque année une grande foule de pèlerins, lesquels affluent non seulement des environs, mais aussi du Piémont et de la Ligurie, jusqu’au nombre de trois ou quatre mille pour passer la nuit dans ce pré et assister au jaillissement de l’eau miraculeuse... " .

La chapelle, selon R. Collier, ayant conservé par miracle beaucoup de son antique saveur, révèle une structure plus complexe, témoignant aussi, peut-être, de survivances romanes ; dans son état actuel, elle doit dater en gros du XVIIe siècle. Tout en longueur, on la dirait faite de deux chapelles juxtaposées et terminées par un choeur à chevet plat, voûté d’arêtes ;
- la première serait formée d’une longue travée avec un berceau brisé,
- la seconde de deux travées voûtées de même et séparées par un doubleau finissant sur pilastres.
- Peut-être y avait-il au centre une chapelle romane qu’on aurait prolongée dans les deux sens .
La chapelle semble succéder à un site antique où, selon les observations faites par Pierre Bodard, aurait existé une fabrique de tegulae .

Certains auteurs font remonter son origine au Ve siècle et d’autres au XIe siècle. C’est ce qu’affirme l’enquête sur les lieux de culte de 1899 : chapelle S. Jean Baptiste du désert date du 5e siècle ; elle fut par ordonnance du 27 septembre 1735 érigée en chapelle annexe de l’église paroissiale .


une vue de la nef en 2000






Des photos de l'intérieur prêtées par JP Pinatel, merci à lui .

deux tableaux représentant Saint Jean et son buste pour les processions







... en passant par Jaussiers et Ourges .....











... chapelle et ermitage , et bâtiments pouvant accueillir les randonneurs , ...


















TOP