Saint-Jeannet Saint-Jeannet

selon Wikipédia :

  * L’église paroissiale Notre-Dame-de-l’Espérance, construite à la fin du XVe siècle2 sur l’emplacement d’une ancienne chapelle, est reconstruite et agrandie en 1834, puis entièrement rénovée en 2008.
Le chœur est voûté sous croisée d'ogives. Le clocher-mur est placé au-dessus du portail occidental.
En octobre 2015  visite de la paroisse.

  * La chapelle Saint-Jean (monument historique inscrit depuis 1954, du XVIe siècle selon l’Atlas historique de Provence, du XIVe selon Raymond Collier et du XIIe siècle selon la DRAC (date de fondation), ancienne église paroissiale, est construite au-dessus du village.
Sa nef, constituée d’une travée sous croisée d’ogives, et d’une demi-travée, voûtée en berceau, débouche sur un chœur à chevet plat. Cet édifice est un bon exemple de l’architecture du XIVe siècle, souvent réparée (notamment à la fin du XVIIe siècle, courant XIXe et fin du XXe siècle)


Retour au  : menu principal

Certaines photos peuvent être agrandies , Cliquez dessus.











L' 
Eglise paroissiale , Notre Dame de l'Espérance , agrandie et restaurée en 1834.

En octobre 2015  visite de la paroisse.

D.Thiery nous précise :

La paroisse dépend de l’évêque de Riez et est sous le titre de saint Jean l’évangéliste . Il est probable que c’est à la suite de la dépopulation survenue à la fin du XV ° que l’habitat déserté édifié sur la colline qui domine le village actuel ne fut pas réinvesti. Le nouveau village s’installe en contrebas dans le vallon et près du torrent. Une nouvelle église y est construite sous le titre de Notre-Dame d’Espérance sur l’emplacement d’une chapelle qui est sous le titre de Notre-Dame de l’Espinouse. Elle va être reconstruite et aggrandie en 1834 selon l’abbé Féraud avec une seule nef avec une voûte à plein-cintre . Elle va être encore rénovée et l’inauguration a lieu le 9 août 2008 en présence de l’évêque de Digne.

Le chœur est voûté sous croisée d'ogives .
Le clocher-mur est placé au-dessus du portail occidental .



Quelques photos de l'intérieur , sur le site de l'évêché , prises lors de l'inauguration suite aux travaux en 2008 .








Les extérieurs de l'église paroissiale , Notre Dame de l'Espérance








... et , la chapelle Saint Jean ( à l'écart ) . Du XII ° .


D.Thiery nous précise :

Elle est inscrite à l’inventaire supplémentaire des Monuments Historiques le 22 avril 1954 qui la date du XIIe siècle, date conforme aux données. Collier la décrit ainsi : elle ne compend qu’une travée précédée d’une demi-travée, sans bas-côtés. Demi-travée et travée sont séparées par un doubleau en arc brisé à méplat et mouluré. La demi-travée est voûtée en berceau. La travée pricipale est voûtée sur une croisée d’ogives dont le profil est un boudin pris entre deux gorges. Arc triomphal, doubleau et nervures portent sur des culots scupltés de feuillages. Le choeur est formé par une travée à chevet plat (percé d’une niche trilobée) et voûtée sur croisée d’ogives rayonnantes à six branches ; leur profil est celui des nervures de la nef et elles aboutissent à des culots sculptés de mascarons. Des formerets existent le long des murs.


La chapelle Saint-Jean ( monument historique ), du XII / XIV °, ancienne église paroissiale, est construite au-dessus du village. Sa nef, constituée d’une travée sous croisée d’ogives, et d’une demi-travée, voûtée en berceau, débouche sur un chœur à chevet plat. Cet édifice est un bon exemple de l’architecture du XIV ° , souvent réparée .
















descriptif établi par l'Abbé Féraud











TOP