Saint-Paul-Ubaye-paroisse Saint Paul sur Ubaye ,
visite de la paroisse

L’église paroissiale Saint-Pierre-et-Saint-Paul construite à la fin du Moyen Âge ,
est démolie en 1591, à la fin des guerres de religion.


Vues de l'extérieur de l'édifice :
ici .
Page sur :  Saint paul sur Ubaye
Retour au : menu principal

selon Wikipédia :

" ... L’église paroissiale Saint-Pierre-et-Saint-Paul, à Saint-Paul, construite à la fin du Moyen Âge, est démolie en 1591, à la fin des guerres de religion. Sa reconstruction se situe au XVIIe siècle, avec renouvellement de la charpente en 1762. Une partie du chœur d’origine subsiste (1452). Elle est fortifiée en 1696.

En 1959, une travée s’effondre, suite au tremblement de terre du 5 avril. Sa reconstruction est achevée en 1969. Elle était classée monument historique depuis 1921.
Dans son état actuel, l’église compte une nef de deux travées voûtées d’ogives. Le chœur est une simple travée supplémentaire, à chevet plat ; lui aussi est voûté sous croisée d’ogives. Au sud, une chapelle barlongue donne dans le chœur. Les chapiteaux sont ornés de têtes d’hommes et d’animaux en relief, les clefs de voûte portent des agneaux ou des blasons. Tout l’extérieur est parcouru d’arcatures aveugles, survivances de la bande lombarde. Les portails sud et occidental sont décorés, le second ouvre sous un linteau et date du début du XVIe siècle. La base du clocher est probablement la partie la plus ancienne de l’église (1390), mais l’essentiel de la tour, percée de fenêtres géminées, date du XVIe siècle ; le clocher a été réparé en 1829.

Sur le tympan du portail occidental, se trouve une déposition de Croix qui était cachée sous un enduit. D’autres fresques ont été découvertes dans les années 1960 dans le chœur, sous les boiseries. Elles ont été peintes au XVIe siècle par des peintres italiens et représentent Dieu le Père, des anges, la Vierge et la Vision de saint Paul. Elle possède trois autels avec retables en bois, partiellement peints et partiellement laissés au naturel, ou dorés, classés et un antependium très rare, en toile peinte, du XVIIe siècle, classé monument historique au titre objet ...".

Certaines photos peuvent être agrandies , cliquez dessus


... vue de la route menant au col de Vars




... magnifique linteau représentant une "Pieta" , déposition de Croix .




.. bel intérieur




Une poutre de gloire ou tref (du latin trabes doxalis, « poutre de gloire ») est une poutre placée transversalement entre les sommiers d'un arc triomphal (arc de maçonnerie séparant la nef et le chœur d'une église).
La poutre de gloire est ainsi désignée parce qu'elle porte toujours un crucifix, accompagné ou non de statues ou d'ornements en lien avec la Crucifixion (Marie et saint Jean, instruments de la Passion).
La poutre de gloire est à l'origine du jubé.
Quand elle était d'une assez grande longueur, à partir du XII ° , on la fit reposer sur des piliers ou des colonnes, qui en vinrent à constituer une nette séparation entre la nef réservée aux fidèles, et le chœur où officiaient les prêtres.
Après le concile de Trente, et surtout à partir du XIX ° , on a progressivement supprimé les jubés.
Les poutres de gloire n'ont donc souvent subsisté que dans des petites églises.






magnifique fonts baptismaux , grande nef

un antependium très rare, en toile peinte, du XVI ° décore le maître-autel.



le choeur est éclairé par deux ouvertures , ( avant trois : la trinité ) ,
l'oculus central a été bouché , on y a peint le "Père" .

Des fresques ont été découvertes dans les années 1960 , sous les boiseries. Elles ont été peintes au XVI ° par des peintres italiens ,
elles représentent Dieu le Père, des anges, la Vierge et la Vision de Saint Paul .





la "communion des saints" , avec Saint Paul et Saint Pierre , patrons des lieux

                


deux "donation du rosaire" , une est entourée par les 15 mystères de Marie




un autel latéral avec l' "assomption de la Vierge" tenant l'enfant,
entourée d'un pape et de Saint Roch

                


Saint Jean patron de la provence avec la Jeanne I° de Naples
(1328-1382), dite la "reine Jeanne" , reine de Naples et comtesse de Provence
et Clément VI pape en Avignon .

                


bel autel latéral , décoré par la "Sainte Famille" , adoration des rois mages
statues de Saint Paul et Saint Pierre , patrons de la paroisse
tableau surmontant le retable "Ecce Homo"






au dessus de la chaire , tableau "la mort de Saint Joseph" , et sa statue du "Sacré Coeur"



TOP