Sainte-Maxime Sainte-Maxime , Var

L’église paroissiale, construite en 1755, est dédiée à sainte Maxime. Ce n’était pas la première église édifiée en ce lieu : le cartulaire (recueil d’actes) de Saint-Victor fait état d’une église Sainte-Maxime s’élevant au XIème siècle à l’embouchure du Préconil.


" ... Erigée en 1762 et agrandie en 1851, elle prit son aspect définitif avec la démolition du presbytère en 1938. Le tympan en céramique date de 1973. L'église possède un beau mobilier du XVIIe siècle avec notamment un autel qui vient de la Chartreuse de la Verne et un maître-autel en marbre polychrome (classé) qui, lui, serait originaire de la Chapelle de l’Annonciade de Saint-Tropez...".


Certaines photos peuvent être agrandies , cliquez dessus
( commentaires glanés sur le net , merci à eux )

... belle vue sur la mer







... la fameuse tour carrée

" ... Le terroir de Sainte-Maxime appartenait aux moines de l'abbaye du Thoronet depuis le XIVe siècle. Ceux-ci décidèrent de faire construire une tour vers 1520 dans le but de repeupler le lieu. Elle fut surélevée d'un étage en 1560. Vendue comme bien national en 1790, la Tour Carrée sera successivement demeure seigneuriale, tour de défense destinée à protéger le golfe, grenier à grain, prison, école, entrepôt des douanes, mairie de la Révolution jusqu'en 1935. Protégée au titre des Monuments Historiques, elle abrite aujourd'hui le musée des traditions locales. C'est l'emblème du village que l'on retrouve dans ses armoiries...".



venus en voisin , ....






... bel édifice , le clocher fut érigé en 1938 suite à la destruction de l'ancienne sacristie





église face à la mer







" ... Maxime de Callian († VIe siècle ou vers 856?), est une sainte chrétienne.

On sait peu de chose de son existence, mais elle apparaît dans les martyrologes au IXe siècle. Elle est issue de la famille de Grasse. Les églises de Sainte-Maxime et N.-D. de l'Assomption de Callian abritent des reliques de Maxime. Elle aurait vécu au monastère de Saint-Cassien puis aurait fondé un couvent à Callian. Elle est la patronne de Sainte-Maxime et de Callian. Le buste-reliquaire est promené lors de la procession de la fête votive de Sainte-Maxime le 15 mai. Elle est fêtée le 15 mai en Occident1 et le 16 mai en Orient

Diverses traditions situent son martyre ou seulement son passage au monastère d’Arluc, ou font d’elle la sœur de Saint-Tropez. Elle fut sans doute canonisée par la vox populi. Elle aurait été abbesse à Arluc puis à Saint-Cassien puis à Callian, près de Fréjus en Provence...".










l'adoration des rois mages





statue de Saint-Pierre
et extraits du chemin de croix


TOP