St-Andre-Troins-Le-Seuil Saint André les Alpes ,

ancien village de Troins , hameau "Le Seuil" ,  ruines de l'ancienne paroisse Saint Michel

La tour et sa la chapelle Saint Jean de ----> Troins

Sous-Menu sur   Saint-André-les-Alpes
Retour au  Menu Principal

D.Thiery nous précise :

" ... C’est au hameau du Seuil et dans quelques rares bastides qu’il faut reconnaître l’habitat. Le cadastre de 1835 ne recense qu’un hameau, celui du Seuil, comprenant une dizaine de maisons et une église . En 1315, il existait 29 feux, soit 150 habitants, en 1471 le territoire est reconnu inhabité. Il va se repeupler lentement pour atteindre les 45 habitants à la fin du XVIIIe siècle, moment où la commune est rattachée à celle de Saint-André.
Il ne subsiste actuellement que quelques murs de l’église paroissiale dédiée à saint Michel. Elle est recensée lors de l’enquête de 1278 :
l’église paroissiale, dont le prieur est appelé de son prénom Guillaume, est à la collation du seigneur évêque de Senez . Puis vers 1300 et 1386, ecclesia de Troynis, ecclesia de Troinis



Commentaires trouvés sur le net :

" ... Troins, une ancienne communauté villageoise oubliée dans la vallée de l'Issole.

Qui connait encore le village de Troins dans la vallée de l'Issole ? Cette ancienne communauté, isolée des "grands axes", se trouve pourtant à deux pas de nos villages.
Elle partage une partie de son histoire avec Saint-André qu'elle a rejoint définitivement après la Révolution vers 1791.

Aujourd'hui les différents sites d'implantation de l'ancienne communauté sont à l'abandon complet, pourtant ils mériteraient un minimum de mise en valeur et même de sauvegarde (pas une reconstruction, mais simplement préserver l'existant), la petite église qui présente encore quelques points d'intérêt de par son architecture.
Le "chef-lieu" a du être habité tardivement jusque dans la première moitié du XXe siècle.
Le nom de Troins ( parfois orthographié Troyns ), est sorti des mémoires et des cartes !
Sur les cartes IGN comme le cadastre, on ne trouve que Le Seuil, ces "deux lieux" semblent confondus, bien que la distinction ne soit pas évidente à faire aujourd'hui (en l'absence de document précis), il est permis de supposer que :

* Troins désigne le nom de la communauté dans son ensemble,
* et Le Seuil , le chef-lieu en particulier (c'est-à-dire un hameau avec quelques maisons agglomérées, une chapelle qui fut église paroissiale , Saint Michel , avec son petit cimetière, un petit four, et des restes de parcelles de jardins ou de vergers).

La question des limites de la communauté se pose aussi, car il est difficile de dire si un deuxième site, le lieu-dit La Tour, faisait partie de la même entité.
Si l'on en croit la carte (imprécise) de Cassini datant du XVIIIe siècle, ce ne serait pas le cas.
Pourtant les deux lieux ne sont distants à vol-d'oiseau que d'un kilomètre. ... "

Certaines photos peuvent être agrandies , cliquez dessus


... 1h30 à pied par la route forestière , beau paysage mais pluvieux ce jour-là , ..





les ruines de Saint Michel , la façade se détache lentement ....









nef unique , une travée , chevet plat aveugle , ...
on distingue le dessin de l'ancienne voute , ...



traces de pilastres de coin , ...



... d'opes pour les poutres , placard dans le mur , ...



une belle porte ( on distingue un support circulaire (?) , et l'emplacement du pène ) ,
un oculus , deux fenêtres , une niche à statuette , ..





mais la nature reprend ses droits ....

le chevet de dos ( on aperçoit une ouverture bouchée ) , ..



le retour sous la pluie , visite de l'armée , ...


TOP