Ubaye-chapelle Ubaye , le village englouti

Un panneau d'information au bord de la route rédigé par une association luttant pour maintenir le souvenir d' Ubaye :

" .... Ubaye, en latin "Ubagia", tire son nom de la rivière qui la borde . Au début du siècle, Ubaye est un village tranquille.

En 1933, on y recense 311 habitants.

En 1950, on peut y trouver :
11 commerces ( 1 hôtel, 4 cafés, 3 épiceries, 2 merceries, 1 colporteurs ),
1 entrepreneur, 4 artisans ( boulanger, maçon, bourrelier, cordonnier ),
7 fonctionnaires (1 instituteur pour 15 élèves, 1 postier, 1 auxiliaire, 1 agent EDF, 2 cantonniers, 1 garde forestier ),
4 journaliers ( 2 casseurs de pierre, 2 manœuvres) ,
20 cultivateurs et éleveurs, 1 berger communal,
1 prêtre ...

De 1953 à 1958 : Avec le projet, puis la construction du barrage, la physionomie du village se modifie grandement. La côte maximale du lac ayant été fixée à 780 m, toutes les constructions situées à une altitude inférieure doivent être détruite. C'est le cas du village d'Ubaye. Expropriés, beaucoup d'habitants partent vers le sud pendant qu'arrivent des familles travaillant pour le barrage (jusqu'à une quarantaine d'élèves à l'école ).

1959 : Démolition du village. Même les arbres sont rasés. Ne voulant pas que leur cimetière disparaisse sous les eaux, les habitants décident de le déplacer de 300 m et le remontent pierre par pierre sur la route du Sauze du Lac.
Actuellement, lorsque le lac est bas ( mois de février), il reste sous une voûte, l'ancien lavoir et un bassin pour abreuver les animaux. L'ancienne église se trouvait juste au-dessus. Dans ce qui reste des champs et prairies de l'autre côté du lac, se trouve actuellement le camping. Toujours à côte basse, on peut voir la route qui reliait la Provence à Barcelonnette et l'emplacement de la voie ferrée qui n'a jamais vu l .... "

Le village d'Ubaye a été noyé en 1959 , par le lac de Serre-Ponçon .  La chapelle moderne a été construite plus haut , et le vieux cimetière déplacé .



selon l'Abbé Féraud :

" ... l'église paroissiale dédiée à Marie-Madeleine fut construite par les moines de l'Isle-Barbe . Le clocher est en forme de cône , le tableau du maître-autel parait être l'ouvrage d'un peintre habile ....

... une tradition pieuse porte que Saint Marcellin , premier évêque d'Embrun , étant venu à Ubaye et trouvant le pont emporté , se mit en prières et la rivière suspendit son cours pour laisser libre passage au saint prélat et sa suite ...." .

Retour au : menu principal

Certaines photos peuvent être agrandies , cliquez dessus


... oratoire ancien transféré , comme le cimetière , au bord du lac





... Nouvelle chapelle , moderne







une photo très trouble ( vitre opaque sur la porte ),
on devine un Christ sur l'autel et deux statuettes dans des niches
( peut-être Ste Marie-Madeleine et St Marcellin , à vérifier )




... clichés anciens du village et de la vieille église "Sainte Marie Madeleine"
Avec son clocher conique .





Un site sur l'Ubaye , en cartes postales anciennes


TOP