Définitions , page 2
Retour page 1     Retour au Menu Principal




Les cloîtres :

      Primitivement, enclos des religieux ou des religieuses.
Préau galerie couvert, encadrant la cour centrale du monastère et servant de passage pour aller d’un bâtiment conventuel à l’autre (église, chapitre, réfectoire et parfois même dortoir).

      On distingue deux types de cloître :

      * Cloître canonial : ouvert au public. En général situé à côté de cathédrale. Le décor de ses chapiteaux servait à l’enseignement donné par les chanoines.
      * Cloître monastique : réservé à la communauté monastique. Hormis ceux des bénédictines, leur décor est sombre pour ne pas distraire les moines ou moniales de la méditation, du recueillement.

     


Le Clastre :

Au départ résidence des moines (clastre = lieu clos), devient souvent le lieu d'habitation du prieur de l'église , prieuré .


Architecture des cloîtres :

Les cloîtres sont couverts d’une voûte et plus rarement d’une charpente. Leurs galeries s’ouvrent sur la cour jardin par des arcades que supportent des colonnes simples ou jumelées, surmontées de chapiteaux.

      La symbolique dans les cloîtres :

Le cloître symbolise l’union entre la Terre et le Ciel. A l'intérieur de celui-ci, sa construction est basée sur des chiffres religieux symboliques.

      Les chiffres les plus employés sont :

Le 4 : Ce chiffre représente les 4 éléments, la terre par les 4 points cardinaux, mais aussi par les 4 évangélistes.
Le 8 : En Provence, ce chiffre symbolise la Résurrection du Christ.
Le 12 : Celui-ci représente les douze apôtres.