Ainac-eglise Ainac

.... L’église Notre-Dame d’Ainac , sans doute du XIV°, abrite un tableau de la Sainte Famille, avec saint Jean le Baptiste qui tire la robe de la Vierge Marie . ....


selon D.Thiery :

La commune faisait partie du diocèse et de la viguerie de Digne. Au XIVe siècle, en 1376, est nommée une église desservie par un cappellanus de Hoenaco qui s’occupe en même temps de la paroisse de Lambert .

Le village est alors au lieu-dit Villevieille comme le stipule l’affouagement de 1727, le lieu est en un hameau appelé Villevieille et le surplus en bastiments épars .

Mais quelques années plus tard, en 1774, le chef-lieu se trouve à Ainac, plus précisément à l’Espinasse, où il y a huit maisons habitées.
Il ne semble pas qu’il y ait une église paroissiale à Villevieille, l’évêque en visite en 1683 la situe à Ainac sous le titre de Notre-Dame . Déjà en 1376 un seul chapelain dessert les deux paroisses d’Ainac et de Lambert et la situation perdure jusqu’en 1863, année où l’église d’Ainac est interdite car en trop mauvais état. Elle a été restaurée récemment.


Le prieuré Notre-Dame de Salloé

Ce prieuré est cité en 1180 comme faisant partie des biens du chapitre de Digne , mais ce dernier ne sait pas où le situer, peut-être à Ainac, avec un point d’interrogation.
Mme Viré, en 1992, fait de même en citant Isnard . Il est ens.uite cité par les Pouillés en 1351 avec un capellanus de Salloye . La confirmation de sa localisation à Ainac est donnée par l’affouagement de 1698 : Il y a un seigneur qui est l’évêque de Digne et qui perçoit le quart de la dîme et un prieur qui en perçoit les trois quart.
Un coutumier de la paroisse Ainac-Lambert commencé en 1866 relate : la commune d’Eynac formait avant la révolution un prieuré cure distinct de celui de Lambert. On n’a conservé de l’ancienne paroisse d’Eynac que l’église. Le presbytère a été démoli depuis 50 ou 60 ans et le sieur Gassend de Lambert propriétaire actuel d’une partie des biens du prieuré y a construit un petit bastidon avec colombier sur les ruines et avec une partie des matériaux de l’habitation du prieuré.


Page sur :  Ainac
Sous-Menu sur la : Robine-sur-Galabre , et Lambert
Retour au : Menu Principal
Certaines photos peuvent être agrandies , cliquez dessus


... église située à l'écart du hameau sur une petite butte



beau clocheton, petite croix, ...



... deux clichés d'avant la restauration ( il n'y a pas photo !! )



... belle porte, bénitier et chaire en maçonnerie, ..



... nef unique, chevet plat, tribune, ..





toile : sainte famille avec Saint-Jean




... une statue de Saint-Joseph avec ses attributs:
le baton fleuri et surtout une hache ( outil de charpentier )
il y manque le manche de cet outil, lequel est très rare comme attribut de ce saint




... statue de St Antoine, bannière de procession,




tableau récemment restauré , non encore replacé
( photo prêtée par l'adjoint au maire )
représentation du coeur-immaculé de Marie
" ... Lorsque l’évangéliste saint Luc affirme que Marie «gardait et méditait tous ces événements dans son cœur», parlant du mystère de l’identité de Jésus, il présente Marie comme modèle de la foi, modèle des croyants.

Le cœur immaculé de la Vierge est une expression qui nous renseigne sur l’absolu de sa foi, de sa confiance et de l’accueil du Seigneur au plus intime de sa personne en termes de souvenir, projets, et décisions ...".



... aperçu de la tribune, ...





... extraits du chemin de croix , récemment restauré



TOP