Niozelles Niozelles

Niozelles , petite commune près de La Brillane , sur la route de Forcalquier .   Traces de l'  ancienne cité.    Eglise paroissiale en cours de restauration ( Juin 2009 ),  Saint Etienne reconstruite en 1681 / 1685 sur des bases plus anciennes .

Autres visites :
*  en avril 2016   restauration  achevée.
*  en décembre 2019 pour voir la  crèche de Noël.

" ... l'église paroissiale, placée sous l’invocation de Saint Étienne, martyr et le patronage de Saint Alban et Saint Candide, est datée de 1681 pour la nef à deux travées voûtées d’arêtes et la façade.   Le chœur et le bas-côté droit, voûtés sous croisées d’ogives, remontent à un état antérieur, sans doute au XVI°.   Le clocher est logé dans une tour construite contre le chœur...".


Château du XVI ° avec tour et fontaine, balade dans les rues, .....

Plus loin sur la route des Bons-enfants , une petite chapelle privée , enfouie dans les bois .


Page sur La  Brillanne
Retour aux  Basses-Alpes

oratoire Saint-Joseph


Certaines photos peuvent être agrandies , cliquez dessus


Saint Etienne , XVII °





Belle façade






Nef en cours de restauration



la "lapidation de St Etienne" , la "Sainte Famille"





quelques vitraux



les fonts baptismaux



Belles statues ... , détails ....








Château du XVII ° et sa fontaine dans la cour






Les rues






Sur les hauteurs , traces de l'ancien village castral , quartier dit "vieille église", ...

Voilà ce qu'en dit Daniel Thiery :
L’église de la bienheureuse Marie près de Niozelles

" ... C’est sous cette appellation qu’est citée cette église en 1274 et au XIVe siècle. Elle n’apparaît plus par la suite sinon sous la forme d’une église ruinée signalée par Cassini et par le nom d’un quartier par les cartes modernes et dite Eglise Vieille. Le site est à 700 mètres au SO du village et pourrait constituer l’église paroissale d’origine lors de la création du castrum.
En effet, à proximité, à l’est, vestiges situés près de la ferme appelée Vieille Eglise ; au sommet d’une butte, s’élève un tronçon de tour ronde, au joli appareil régulier collé sur un blocage de moellons : sa patine est grisâtre et elle peut dater du XIII°. Des murs de soutènement remontant au Moyen Age, en appareil régulier, sont plaqués çà et là, sur les flancs de la butte. Elle forme, à sa partie supérieure, un petit plateau inégal, bossué de pierres.
Il dut y avoir là une agglomération, peut-être l’ancien Niozelles. Cette tour consitue un spécimen intéressant d’architecture militaire du Moyen Age et mériterait d’être conservée (Collier, p. 312). La CAG reconnaît sur cette butte un oppidum, des vestiges de remparts, d’une tour, ainsi que des céramiques du haut Moyen Age...".



TOP