Pierrerue-paroisse Pierrerue , visite de la paroisse

D.Thiery nous précise :

L’église paroissiale est dédiée au Saint-Sacrement et la fête patronale a lieu le jour de la Fête-Dieu. R. Collier la classe parmi les églises romanes : la nef est bien romane, avec ses trois travées voûtée en berceau brisé, ses doubleaux simples, son bandeau formé d’un méplat profilé sur quart-de-rond .

Cette église citée en 1274 est desservie par le capellanus Petre Rue, mais en même temps qu’une autre, l’ecclesia Sancti Petri de Viseriis


Voir le N°22 du bulletin de "l'association pour l'étude et la sauvegarde du patrimoine religieux du diocèse de Digne" , sur le patrimoine religieux de Pierrerue. (photos en NB de l'intérieur et des tableaux)
Une visite sur place en juin 2013 , nous a permis d'observer :
     ° nef principale dans l'alignement de la porte , choeur plat éclairé par un vitrail
     ° nef annexe sur la partie droite , terminée par un autel dédié à la Vierge Marie
     ° chapelle latérale à gauche dédiée à Saint joseph
     ° une dizaine de toiles de Joseph Aubanel ( 1816/1879 ) sur des thèmes récurrents :
... les âmes du purgatoire , la mort de St Joseph, l'éducation de la Vierge, Sainte Marie-Madeleine, Saint Pierre, Saint Paul, l'assomption, le repas avec les disciples d'Emmaüs,le baptême du Christ , la fresque de la chapelle de la Vierge ...

     ° de même pour les statues : Vierge à l'enfant , sainte Anne , Sacré-Coeur , saint François , sainte Thérèse , etc ....
Certaines photos peuvent être agrandies , cliquez dessus


... village provençal , fontaine , oratoires , ...




... église paroissiale du "Saint Sacrement"

sur le site de la mairie :

" ... L’église aussi inscrite au programme des journées du patrimoine a reçu quelques visiteurs intéressés par ce bel exemple d’art roman provençal.

Datant du 13° siècle, l’église a connu une histoire mouvementée. Transformée dès le 14ième siècle, dotée d’une seconde nef au 16° siècle, pillée à la Révolution, elle s’est en partie effondrée en 1804. Lors de sa reconstruction, entreprise en 1856, elle a été flanquée d’un clocher qui s’est effondré en 1916 puis a été ravagée par un incendie en 1931.

Mais grâce aux chantiers de restauration lancés par l’association «La Renaissance de Pierrerue», elle présente aujourd’hui un bel aspect : une belle nef romane divisée en trois travées, voûtées en berceau brisé. Des arcades en plein cintre séparent la nef du bas-côté, lui-même divisé en trois travées voûtées d’arêtes. De nombreuses ouvertures sont garnies de vitraux récents.

Sur les murs sont accrochés toute une série de tableaux du peintre Joseph Aubanel, frère du poète provençal Théodore Aubanel. Joseph Aubanel a vécu à Pierrerue dans la deuxième moitié du 19ième siècle dans la maison qui fait face au portail de l’église ...".


... bel édifice , on aperçoit le vitrail et l'oculus au-dessus du chevet plat du choeur



... le bas-côté droit , voute en croisées d'ogive ,
à son extrémité les fonts baptismaux ,



... le choeur avec chevet plat , vitrail et oculus ,



belle chaire , statue de Sainte Anne et Marie



... choeur encadré par des statues :
Sacré Coeur de Jésus , et Marie , et dans la chapelle latérale Saint Joseph





vitraux , le thème étant le Saint Sacrement , l'Eucharistie




... chapelle de droite , à l'extrémité du bas-côté , autel à Marie

10° toile de J.Aubanel, retable de la chapelle de la Vierge , 10.50 m²
l'annonciation ( à droite ) , et , Jésus au jardin des oliviers ( à gauche ),
restaurée par Bourgoin de Monaco en 1993



posée sur l'autel une Vierge en bois peint et doré , du XVIII°








Reproduction de 9 toiles d'Aubanel, voir la 10° ci-dessus

L'éducation de la Vierge, Le baptême du Christ,Le Repas avec les disciples d’Emmaüs,



Saint Pierre, Saint Paul, Sainte Marie Madeleine,



La mort de saint Joseph, L’Assomption, Les âmes du Purgatoire,




... oculus de la façade , et statues de Saint François et Sainte Thérèse , ...





TOP