Saint Jacques Saint Jacques

Sur le canton de
Barrême , Saint Jacques et ses deux chapelles .
Une en "ville" et l'autre au cimetière .

" ... L’église Saint-Martin du XVIe siècle, patronnée par Saint-Jacques, au cimetière, est issue d’une collégiale de chanoines réguliers du XIIe, détruite vers 1570.   La chapelle du village, sous la titulature de Saint-Martin , date de 1874 ..."



Retour au   menu principal

Certaines photos peuvent être agrandies , cliquez dessus









La Chapelle du village , Saint Martin

" .... Ce bâtiment abritait dans les années 1870 la « maison d'école de la commune de St Jacques de Barrême ». En 1874, le conseil de fabrique expose les difficultés que l'éloignement de l'église présente pour sa fréquentation, ( l'église se trouve dans l'enceinte du cimetière )propose de bâtir une chapelle dans le village, et délibère pour choisir l'emplacement : un terrain est donné à la fabrique au mur couchant de la maison d'école près du jardin de M Boyer ; le conseil vote le 11/11/1874 la construction de la chapelle avec des dépendances, clocher et sacristie. La chapelle est construite en septembre 1875. Le clocher est alors érigé sur le mur de l'école...".






Photos trouvée sur le site de l'  Inventaire général de la région Sud, Paca

     

beau retable, Christ aux douleurs








La chapelle Saint Jacques de l'ancien monastère , au cimetière

" ... Cette dernière , Saint Martin ( son patron est Saint Jacques ) , dépendait de chanoines réguliers de Saint Augustin .  Son cloître fut démoli en 1570 , afin d'éviter que cette collégiale ne devienne "place forte" ..."

Daniel Thiery nous précise :

  " .... Dès le début du XIIe siècle est fondée une communauté de chanoines réguliers de la règle de Saint-Augustin dépendant du chapitre de Senez. La première mention d’un prévôt date de 1108 du nom de Willelmus 1. Le monastère où vivaient au XIIIe siècle neuf chanoines, puis cinq au siècle suivant, comportait des bâtiments conventuels avec un cloître ainsi qu’une église dédiée à saint Martin avec comme patron saint Jacques.
Eloignée du village, l’église servait cependant de paroisse aux habitants. Lors des guerres de Religion, comme le rapporte Bouche, environ vers l’an 1570 , auquel temps l’Eglise et le Cloitre furent démolis, par l’authaurité du Comte de Carcès Lieutenant du Roy en cette province, et par l’arrest du Parlement, de peur que les Huguenots de Seine, ne vinssent se saisir de cette Maison, pour y faire un fort.
L’église va continuer cependant son service avec la présence d’un seul prévôt qui assure le service religieux. C’est en 1874 comme l’atteste l’enquête sur les lieux de culte de 1899 qu’une petite chapelle est construite au cœur du village à cause de l’éloignement de l’église. Messe et prière du soir tous les jours, baptêmes et catéchisme (2 V 73). Elle reprend la titulature de la première, saint Martin. Elle a été restaurée et inaugurée le 6 juillet 2008...".




... visite de Saint Martin - Saint Jacques

toile de Patritti, XIX°, " St Jacques, St Martin, la Vierge et l'enfant Jésus



















TOP