Tanaron Tanaron  , et traces de Pudoyer

Pudoyer et Tanaron, Hameaux en ruines :

Pudoyer :

" ... En 1878, une école à classe unique est construite à Pudoyer, village éloigné du chef-lieu de la commune de Tanaron, malgré l'opposition des habitants de Tanaron, qui ne souhaitent pas de concurrence à leur école. Quinze élèves la fréquentent ; mais l'exode rural entraîne sa fermeture dès 1897...   Le village ancien a complètement disparu. La cloche de la chapelle de Pudoyer date de 1603 (actuellement conservée à Digne)...". (Wikipédia)

Photo des ruines de Pudoyer, site de randonneurs
Tanaron

Ancienne résidence d 'été de l'évêque de Digne. Le savant Gassendi fit des observations astronomiques sur la montagne qui dommine le hameau .



Des photos de JP Pinatel sur l'état des lieux en juin 1988


A Tanaron , l'église Saint-Laurent en cours de restauration :
Voir le site de l' association qui a en charge la restauration des lieux

L'eau est présente au village .   Le chat y veille !!! .


Dans la montagne Saint Jean du Désert , avec son bulbe  visite  détaillée.
Dans la vallée une chapelle plus récente , Sainte Thérèse .   Près d' Esclangon .  Et encore plus loin un oratoire.
Le lieu-dit Les  Epinettes , et l'ichtyosaure


Retour aux   Basses-Alpes
Certaines photos peuvent être agrandies , cliquez dessus


... Accueilli par un oratoire , et le cimetière - bien sauvage !!










Balade en juin 2009 ,   Saint Laurent , son seuil a encore fière allure !!
Le carrelage aussi !!


















" ... C’était une possession des évêques de Digne. L’église paroissiale est sous le titre de saint Laurent et selon la visite de l’évêque en 1683 il y a :

*  le maître autel avec un tableau représentant Jésus crucifié, la sainte Vierge et saint Laurent.
*  Au costé de l’épitre, une chapelle dédiée à Notre Dame du Rosaire avec un autel et un tableau à platte peinture représentant la sainte Vierge, saint Dominique et sainte Catherine à ses costés.
*  Au costé de l’évangile, un autel avec un tableau représentant saint Joseph tenant le petit Jésus en ses bras ...". (Daniel Thiery)

Où sont passées ces oeuvres?



La cloche de la chapelle est sauvée , exposée en 2018 à Digne








Travaux de restauration en cours , été 2010 , on devra y retourner

site de l' 
association qui a en charge la restauration des lieux









de très beaux vitraux ont été placés

" ... C'est à la mémoire de Jean-Luc Siband, qui à l'âge de 20 ans, avait entraîné des centaines de jeunes dans l'aventure des chantiers internationaux pour reconstruire le village abandonné de Tanaron que l'association, sa famille et ses amis, se sont engagés à terminer et poser les vitraux qu'il avait dessinés et commencés pour l'espace Gassendi sur lequel interviennent à nouveau les chantiers de jeunes internationaux depuis l'été 2005.
Jean-Luc Sibandest décédé d'une grave maladie fin septembre 2012 alors qu'il était en train de réaliser cette œuvre.
Les premiers vitraux ont été posés fin septembre 2013 et le troisième et dernier vitrail en juillet 2014 au cours du chantier international et inauguré le 20 juillet en présence d'un nombreux public de jeunes venus du monde entier pour participer au chantier international de Tanaron.



La rue principale du village ,  Mais oui , il y a un chat !!
L'eau est présente , et ,
quelques ruines se réveillent














Dans la montagne , Saint Jean du Désert ,   caractérisé par son dôme "orthodoxe"
( Voir la
visite détaillée . )
Ermitage occupé jusqu'en 1992 par Soeur Thaïs , orthodoxe .
A ce jour une ermite catholique s'occupe de cette petite chapelle .
Pas loin un ermite orthodoxe veille ....




Dans la vallée ,
la chapelle Sainte Thérèse , XVIII ° ( commune d' "Esclangon" )
Quartier dit de "Malefiance"
Voir la page dédiée  ICI          




Oratoire du Clos de Jaline , dédié à Saint André



TOP